Linkedbyroad

ASTON MARTIN DB11 V12 AMR

Emprunter l’autoroute A1 qui mène à Nyon, avec son lot de bouchons, radars fixes et autres désagréments est loin d’être un plaisir. Mais certains rendez-vous transforment ce trajet en réjouissance. C’est chez Pegasus Motor Group que je dois me rendre. Ce nom ne vous dit rien ? C’est juste l’agence des marques Rolls-Royce, Koenigsegg, Kahn Design et celle qui nous intéresse aujourd’hui : Aston Martin. Se rendre dans leur showroom est comme pénétrer dans un magasin de jouets. Mais contrairement à beaucoup d’enfants qui ressortent bredouille, j’ai reçu une clé ornée du logo ailé. Et pas de n’importe quel modèle ! La DB11 V12 AMR, pour Aston Martin Racing. C’est elle qui chapeaute la gamme DB11, en remplaçant par la même occasion l’appellation V12 et en gagnant au passage 30 chevaux ainsi que de nouveaux réglages châssis. En route pour un nouvel essai détonnant !

Dans sa teinte anthracite, “mon” Aston est plus discrète que les Vantage et DBS Superleggera essayées l’an dernier, toutes deux en rouge. Son design, typiquement Aston, est un mélange de classe et de sportivité. Son immense capot englobe les optiques et forme la partie supérieure des ailes avant. Une œuvre d’art à lui tout seul ! Il est en outre équipé de quatre ouïes d’aération, ce qui distingue la DB11 AMR de la DB11 V8 qui n’en possède que deux. Il surplombe une imposante calandre où peut s’engouffrer l’air nécessaire à refroidir la cavalerie.

Les rétroviseurs, de couleur noire comme le toit et les jantes de 20 pouces, sont largement déportés des portières. Avec eux, la largeur de l’auto dépasse les deux mètres (2060mm) ! Il faut bien ça pour pouvoir y apercevoir autre chose que le galbe des ailes arrière. Sa poupe enfin, dispose d’une signature lumineuse magnifique. Son coffre est doté d’un mini aileron rétractable, dont la vitesse de sortie est asservie au mode de conduite utilisé.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse