Linkedbyroad

ASTON MARTIN DBS SUPERLEGGERA

Il y a tout juste un an, nous assistions à la présentation de l’Aston Martin DBS Superleggera en avant-première mondiale à Londres. Avec son moteur V12 5.2L bi-turbo de 725ch, elle succède à la Vanquish S V12 de 603ch et devient ainsi l’Aston Martin de série la plus puissante jamais produite. Après une courte prise en main réalisée par mon collègue Laurent lors d’un récent road trip, me voici au volant de cette GT ultime. C’est parti !

Les trois lettres DBS, utilisées pour la première fois chez Aston Martin en 1967, se réfèrent au célèbre coupé conduit par Roger Moore dans le rôle de James Bond dans « Amicalement vôtre » en 1970. Après la DBS de deuxième génération produite de 2006 à 2012, Aston Martin propose à nouveau une DBS. Mais cette fois, la marque britannique a voulu aller encore plus loin en réitérant le partenariat avec le carrossier italien Touring. Le traitement Superleggera consiste ici en un arbre de transmission, un capot, un coffre et des panneaux de carrosserie en carbone, permettant de faire baisser le poids de 72kg par rapport à celui de la DB11.

Malgré des faces avant et arrière redessinées, la DBS Superleggera ne peut cacher son lien de parenté avec la DB11 sur laquelle elle se base. Cela se remarque surtout par son toit dont la forme est identique. On retrouve aussi le système aérodynamique breveté par Aston Martin. L’air est aspiré par deux prises d’air latérales situées juste après les custodes, puis ressort d’un déflecteur qui surplombe le coffre, ce qui permet d’ajouter de l’appui à vitesse élevée. Rentré ou sorti en fonction de la vitesse sur la DB11, il se présente sous la forme d’un aileron fixe en carbone sur la DBS Superleggera, ce qui lui confère davantage de sportivité. Dans cette superbe teinte Hyper Red (CHF 5’863.-), qui contraste idéalement avec le toit en carbone (CHF 7’442.-), notre DBS Superleggera d’essai attire en permanence les convoitises autour de moi.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse