Linkedbyroad

Présentation de la Honda NSX GT3 à Spa-Francorchamps

Après avoir eu le privilège de nous rendre à Spa à bord d’une Honda NSX de route, dont nous vous livrerons bientôt un essai complet, Sport-Auto.ch a été convié ce matin à la conférence de presse donnée par Stefano Fini, designer en chef chez JAS Motorsport. Peu connue du grand public, JAS Motorsport est responsable du développement des modèles de compétition du constructeur japonais (l’équivalent d’AMG chez Mercedes).

La Honda NSX GT3 a en outre déjà parcouru plus de 85’000km de piste dans différentes conditions, allant des essais privés à quelques courses auprès d’écuries spécialisées aux Etats-Unis. Il était primordial pour Honda et JAS d’attendre le plus longtemps possible pour démarrer la vente auprès des clients, afin de garantir la fiabilité à long terme sur circuit. Et quoi de mieux que de profiter des 24h de Spa-Francorchamps pour présenter celle-ci aux futurs acquéreurs potentiels ? Et pour cause, la NSX GT3 du stand Honda des paddocks du circuit de Spa-Francorchamps attire la curiosité de tous. « C’est le résultat de 3 ans de développement » nous livre Stefano Fini. Le développement des deux versions (routière et GT3) s’est donc fait en parallèle, et la GT3 reprend techniquement bon nombre d’aspects du modèle homologué pour la route. Si la législation actuelle interdit les moteurs d’appoint électriques dans cette catégorie, son moteur thermique est lui identique au modèle de route, ce qui présage d’une excellente fiabilité à très long terme sur la route. Pour la GT3, le V6 de 3.5L n’a bénéficié que d’un remaping software, et sa puissance, confidentielle, se situe entre 500 et 550ch. Cette fourchette, calculée selon le poids de la voiture (1’240kg) est imposée par la FIA, tout comme l’accélération et la vitesse de pointe, afin de garantir une enveloppe de performances similaire entre tous les véhicules. Dans cette catégorie, les voitures se différencient donc principalement par leur architecture, leur empattement et leur ergonomie.

Conceptuellement, les suspensions et le châssis en aluminium sont également identiques au modèle de route. Seuls les amortisseurs et les pièces périphériques ont été renforcés. En outre, la présence obligatoire de l’arceau assure logiquement une rigidité accrue.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse