Linkedbyroad

ADAC GT Masters – Jeffrey Schmidt sur le podium du Nürburgring

La deuxième course de l’avant-dernier rendez-vous de la saison, disputé sur le Sachsenring, allait s’avérer particulièrement mouvementée avec plusieurs apparitions de la voiture de sécurité. Et, au terme des 37 tours de course, c’est un trio d’Audi R8 LMS qui franchissait la ligne d’arrivée en tête dont celle du bâlois Jeffrey Schmidt qui se classait troisième après avoir, déjà, terminé à une place d’honneur la veille.

Dès le deuxième virage de course, un carambolage en milieu de peloton allait pénaliser les leaders du championnat (Marküs Pommer – Maximilian Götz) en raison de dommage sur leur Mercedes puisqu’ils allaient terminer hors des points. Cet accrochage était le théâtre de la première neutralisation et au restart, le poleman Klaus Bachler conservait la tête de la course jusqu’au ravitaillement.

Et, alors que la fenêtre de ravitaillement était ouverte, la voiture de sécurité faisait son apparition une seconde fois en piste afin d’évacuer la BMW du MRS GT Racing. Et, alors que la majorité du peloton s’engouffrait dans la voie des stands, Pierre Kaffer, au volant de l’Audi R8 du EPF by TECE effectuait une boucle de plus avant de laisser le volant à Elia Erhart. Et cette stratégie allait s’avérer payante puisque l’Audi n°11 ressortait en tête devant la voiture sœur qui avait effectué la même stratégie.

Après une nouvelle neutralisation, Jeffrey Schmidt, alors cinquième, tentait une attaque sur l’Audi n°18 et la Porsche n°4 ce qui envoyait cette dernière en tête à queue et gênait le pilote de l’Audi permettant ainsi au pilote suisse de passer au troisième rang, mais le contact avec la Porsche provoquait un dommage sur la direction de l’Audi. Et, quatre tours plus tard, il passait même au deuxième rang lorsque le pilote de l’Audi n°12 partait à la faute, mais Sheldon Van der Linde, alors troisième, dépassait le pilote suisse dans les virages qui suivaient. Et, si le sud-africain allait se montrer très pressant sur le leader en fin de course, le classement n’évoluait plus et Elia Erhart/Pierre Kaffer remportait la victoire devant l’Audi des frères Van der Linde (Sheldon et Kelvin) et celle de Jeffrey Schmidt accompagné de Stefan Mücke.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse