Linkedbyroad

ELMS – Victoire du Racing Engineering, Alexandre Imperatori et le G-Drive Racing au pied du podium, David Droux et Lucas Légeret deuxième en LMP3

L’ORECA-Gibson n°24 de Racing Engineering a remporté sa première victoire de la saison 2018 lorsqu’Olivier Pla a franchi le drapeau à damier, synonyme pour l’équipe espagnole de succès dès sa première course. Les voitures du top 3 se tiennent en moins de 8 secondes après 4 heures de course. Le podium LMP2 comprend 9 pilotes français – tous au volant d’une ORECA 07 – une écurie espagnole et deux françaises.

La victoire de la catégorie LMP3 revient à la Ligier n°15 de RLR MSport : Rob Garofall signe son premier succès LMP3 depuis la course d’Imola en 2015… et passe la ligne d’arrivée avec un fond d’essence, après un relais de 65 minutes.

Les honneurs de la catégorie LMGTE sont revenus à la Ferrari n°66 de JMW Motorsport : Miguel Molina a arraché dans le tout dernier tour de course la victoire à la Porsche n°88 de Matteo Cairoli (Proton Competition).

La course

Le départ voit l’ORECA 07 n°21 de Nicolas Lapierre (DragonSpeed) prendre le meilleur sur l’ORECA n°28 du champion LMP2 en titre Memo Rojas (IDEC Sport). Deux autres ORECA 07 suivent : la n°24 de Norma Nato (Racing Engineering) et la n°29 de Pierre Ragues (Duqueine Engineering) sont respectivement troisième et quatrième.

La Norma n°17 de Jean-Baptiste Lahaye (Ultimate) prend la tête de la catégorie LMP3, alors que le poleman David Droux chute en cinquième position dans la mêlée du premier virage. La Ligier n°15 de Job van Uitert (RLR MSport) gagne deux positions, remontant jusqu’à la deuxième place dans ce premier tour, ce qui lui permet de harceler Lahaye. Le Néerlandais prend la tête de la catégorie au troisième passage.

En catégorie LMGTE, le départ voit la Porsche n°88 de Proton Competition, partie de la pole position, conserver la tête au premier virage. Gianluca Roda creuse un écart conséquent sur la Ferrari n°66 de JMW Motorsport. Cette dernière a pris un bon départ, qui lui permet de devancer l’autre Porsche Proton Competition de Christian Ried (n°77). Parti du fond de grille, Mike Wainwright effectue une belle remontée au volant de la Porsche n°86 de Gulf Racing.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse