Linkedbyroad

F1 – GP de Chine: La folle et magistrale remontée de Daniel Ricciardo. Les Sauber et Romain Grosjean hors du coup.

Daniel Ricciardo a remporté dimanche le GP de Chine après une folle remontée. Encore cinquième à près de vingt tours de l’arrivée, il a profité des circonstances de courses et de pneumatiques neufs pour remonter un à un ses adversaires. Il offre ainsi la première victoire à Red Bull de la saison devant les deux Finlandais Bottas et Räikkönen. Les Sauber et Romain Grosjean sont restés dans l’anonymat pendant la grande partie de la course.

Au départ, les deux Ferrari de Vettel et Räikkönen partent légèrement favorites après avoir dominé les qualifications et s’être octroyé la première ligne. Néanmoins Vettel ferme quelque peu la porte à Räikkönen, lequel se fait passer par Bottas et Verstappen. Lewis Hamilton ne réussit lui également pas un très bon départ. Peu de changements jusqu’au premiers ravitaillement qui voient Bottas rentrer en premier pour réussir l’undercut sur Vettel. Hamilton les imite alors et les deux Red Bull suivent un peu plus tard mais optent pour des gommes médiums.

Räikonnen leader éphémère
Seul pilote parmi les favoris à ne pas s’être encore arrêté, Kimi Räikkönen se retrouve leader l’espace de quelques tours mais devra rapidement céder sa position à Bottas et Vettel. Il est l’heure de rentrer pour le Finlandais qui se retrouve sixième et loin des meilleurs. Une stratégie un peu incompréhensible de la part de Ferrari.

Les débris chinois et le manque de réactivé de Ferrai et Mercedes
A un peu moins de 30 tours de l’arrivée, les deux Toro Rosso se touchent suite à une mauvaise compréhension et laissent des débris sur la piste. Incroyable mais vrai, il va falloir plus de trois tours aux organisateurs chinois pour remarquer le danger de ces morceaux de carbone pour finalement faire intervenir la voiture de sécurité. Et il va également presque leur falloir 10 tours pour nettoyer les quelques bouts éparpillés sur le bord de la piste.Néanmoins, les grands vainqueurs et les plus intelligents dans cette situations, sont bien les Red Bull puisqu’ils font rentrer leurs deux pilotes pour leur faire chausser de nouvelles gommes tendres. La passivité de Ferrari et Mercedes est incompréhensible à ce niveau de compétition.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse