Linkedbyroad

F1 – GP d’Espagne : Lewis Hamilton devant Bottas

Lewis Hamilton et Mercedes ne finissent plus de gagner. Après avoir atteint un premier record de 4 doublés consécutifs lors du dernier Grand-Prix, ils ont augmenté le chiffre à 5 en Espagne. Les deux flèches d’argent devancent Max Verstappen et les deux Ferrari. Le Genevois Romain Grosjean marque un point en terminant 10ème.

Après moins d’un tiers du championnat, la course au titre semble pratiquement jouée. Elle devrait se tenir, comme lors du Grand-Prix d’Espagne, à un duel à distance entre les deux pilotes Mercedes Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Le Britannique a une fois encore pris le large au premier virage pour ne plus être inquiété par la suite. Sebastien Vettel a lui connu plus de difficulté, voyant max Verstappen lui ravir la 3ème place dès le premier tour.

Un ravitaillement qui ne change rien
Lors du premier changement de pneumatiques entre le 22ème et 26ème tour, aucun changement majeur n’est à déclarer, Hamilton et Bottas reprenant leur rythme de leader en pneus tendres comme ce fut le cas en pneus durs. Derrière Verstappen tient le choc face aux Ferrari et Vettel repasse Leclerc qui l’avait passé en début de course avec des pneus plus frais.

La Safety Car anime la fin de course
Alors que l’on commençait sérieusement à s’endormir, Nando Lorris et Lance Stroll se touchent et provoquent l’intervention de la Safety car à 20 tours de l’arrivée. Cela permet aux pilotes qui n’avaient pas prévu de faire un deuxième changement de pneumatiques de le faire, mais ne change guère le classement. Toutefois, cela relance la course à la 7ème place.

Romain Grosjean au combat. Alfa Romeo largué
Ainsi, Romain Grosjean et son coéquipier Kevin Magnussen animent la fin de course avec une prise de risque élevée entre coéquipiers. Ils ne sont pas loin de se toucher et Günther Steiner le Team Manager de Haas les convoquera pour une séance d’après-course mouvementée.
Le franco-genevois ramène finalement un point, sans plus de commentaire: bon rythme, et ce fut une bonne course », constate-t-il avec soulagement. « Le restart a été plus compliqué, et au final, j’ai perdu une paire de positions. Je suis heureux du fait que l’auto était rapide. Passons à la suite.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse