Linkedbyroad

FIA WEC – Buemi, victorieux à Spa, offre à Toyota le titre mondial

Associé à l’Espagnol Fernando Alonso et au Japonais Kazuki Nakajima, le pilote vaudois Sébastien Buemi (Toyota TS050 Hybrid) s’est imposé samedi aux 6 Heures de Spa. Il s’agit de sa quatrième victoire au cours de la Supersaison 2018-2019 du championnat du monde d’endurance (WEC). Grâce à ce nouveau succès, Toyota s’est assuré de la conquête du titre mondial chez les constructeurs alors qu’il reste encore une course au calendrier, à savoir les 24 Heures du Mans agendées dans un peu plus d’un mois (15-16 juin).

Les 6 Heures de Spa de cette année resteront dans les annales en raison de conditions météorologiques particulièrement changeantes. Si le départ a été donné sous un soleil radieux, le ciel s’est brusquement couvert cinq minutes plus tard déversant tout d’abord de la pluie, puis de la neige, ce qui a conduit la direction de course à neutraliser la course derrière la voiture de sécurité. Après un retour à des conditions un peu plus normales, entrecoupées cependant d’averses de pluie et même de grêle, ce qui a conduit à trois autres neutralisations derrière la voiture de sécurité, les chutes de neige refaisaient leur apparition en vue de l’arrivée, obligeant les organisateurs à interrompre l’épreuve après 5h45 de course.

L’épreuve a été remportée, on l’a déjà relevé en préambule, par Sébastien Buemi et ses coéquipiers Fernando Alonso et Kazuki Nakajima. Au volant de leur Toyota TS050 Hybrid numéro 8, ils se sont imposés avec un tour d’avance sur la Rebellion helvétique numéro 3 du trio Nathanaël Berthon-Thomas Laurent-Gustavo Menezes. Neel Jani-André Lotterer-Bruno Senna, sur la Rebellion numéro 1, ont terminé en 5e position, avec un retard de trois tours, après avoir connu différents ennuis (problèmes de radio, mauvaise stratégie avec les conditions climatiques changeantes et manque de pneumatiques adéquats). La deuxième Toyota, la numéro 7 de Pechito Lopez-Mike Conway-Kamui Kobayashi, qui s’était élancée depuis la pole position et qui a longtemps été pointée en tête de la course, a dû se contenter du 6e rang. Elle a dû en effet s’arrêter aux stands pendant quatre tours afin de réparer un problème de capteur sur le système hybride.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse