Linkedbyroad

GT4 European Series – Nouvelle victoire pour Pascal Bachmann

Frappant une bonne partie de l’Europe, la canicule a transformé le circuit de Misano en un véritable four en ce dernier week-end de juin. Dans ces conditions extrêmes, les nouvelles Aston Martin Vantage GT4 de l’équipe Street-Art Racing ont connu quelques maladies de jeunesse lors du quatrième rendez-vous de la GT4 European Series. Mais avec une 8eplace le dimanche pour Julien Darras-Jamie Vandenbalck et deux podiums en AM Cup (dont une victoire) pour Clément Seyler-Pascal Bachmann, l’équipe belge peut malgré tout tirer un bilan positif !

« Nous avons souffert dans ces températures dépassant allègrement les 30 degrés », reconnait d’emblée Damien Hellebuyck, le Team Manager du Street-Art Racing. « Nos nouvelles Aston Martin Vantage GT4 ont été soumises à rude épreuve, surtout que le kit expressément prévu pour les fortes chaleurs n’était pas encore disponible. Dès lors, nous avons dû composer avec des températures d’eau et d’huile que l’on pourrait presque qualifier de stratosphériques. Les systèmes se sont donc plusieurs fois mis en sécurité. Mais, malgré tout, nos pilotes ont fait du bon travail. Je voudrais aussi féliciter nos mécanos qui, face à la canicule, ont été remarquables. Le Top 10 au général et la victoire en AM Cup de ce dimanche sont autant de belles récompenses pour nous tous. »

Engagés sur la #7, le Belge Jamie Vandenbalck et le Français Julien Darras ont d’abord connu une journée très difficile samedi. S’élançant de la 17eposition, le duo visait une place dans le Top 10 quand Julien était fortement ralenti en fin de parcours par une surchauffe de sa Vantage GT4, au point de chuter à la 16eplace. Le lendemain, alors qu’il était 12esur la grille, le Français livrait un bon début de course avant d’être relayé par Jamie Vandenbalck, qui parachevait le travail en croisant le drapeau à damier à la 8eplace, la 7eparmi les concurrents de la Silver Cup. « Malgré les problèmes rencontrés, je suis heureux de notre course », confiait le Belge. « Nous ne pouvions pas attaquer à 100% car il fallait constamment penser à ne pas laisser les températures monter. Vu les circonstances, c’est donc un bon résultat. Je me réjouis d’être à Zandvoort, mon circuit préféré ! »

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse