Linkedbyroad

VdeV – Halte à Magny-Cours

« Les années passent, et Magny-Cours demeure un incontournable du calendrier des V de V Endurance Series. En attendant de dévoiler – très bientôt – le menu qui vous sera proposé la saison prochaine, savourons cette fin de campagne, et tout particulièrement cette escale dans la Nièvre, la dernière dans l’Hexagone, où nous pouvons toujours apprécier la qualité des infrastructures, la brillante organisation de Serge Saulnier et Philippe Decharne, et plus important encore, la technicité des 4,411 kilomètres de ce superbe circuit. Un formidable terrain de jeu pour tous les types de véhicules réunis chez nous, anciens ou modernes, qui participent à la réussite des meetings V de V. La grande attraction de ce déplacement en terre nivernaise sera la première apparition publique de la Norma M20 FC propulsée par le moteur 1,6 litres turbo, préparé par RDM, le seul autorisé en V de V, destiné à pimenter les courses du Challenge Européen Endurance Proto. Norma Auto Concept a consciencieusement planché sur le sujet, l’auto a roulé cette semaine à Nogaro, et nous pourrons ainsi avoir un avant goût de ce qui nous attendra la saison prochaine. La présence de tous les plateaux, pour la dernière fois de l’année, sera en tout cas l’occasion d’une belle fête. Venez nombreux ! » Eric Van de Vyver

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV V de V

LMP / PFV : La première victoire d’une Norma ?

La Norma M30 apparue en début d’année est montée en puissance au fil des meetings, d’abord avec DB Autosport et l’équipage Foubert / Wolff / Maulini (n°20) qui lui offrit la pole position sur le Circuit Paul Ricard et à Jarama, puis avec Duqueine Engineering qui en a confirmé la vélocité depuis l’acquisition de ses deux modèles, cet été, pour Borga / Enqvist (n°8) et Legeret / Panciatici (n°9). Magny-Cours demeure cependant le rendez-vous sur les terres de Ligier, dont les JS P3 continuent de représenter le gros du contingent de LMP3. Dans l’ordre du classement général, on citera donc en premier lieu la n°39 Graff de Trouillet / Gauvin / Deguffroy, toujours en quête de son premier succès 2017, les n°22 et n°33 Inter Europol Competition de Smiechowski / Still et Scheuschner / Bourgois, la n°7 Wintec de Denis / Héry / Boulain – leader du Prestige – ou la n°93 N’Race de Fontaine / Decultot / Perroy. Cette dernière structure, comme en Espagne, continuera d’aligner une deuxième auto sous la bannière Racing for Poland by N’Race pour Blicharski / Romecki. On soulignera par ailleurs l’arrivée du team Cool Racing by JPC avec une Ligier confiée au duo Coigny / Zollinger, et le retour de DEMJ, en PFV, avec la Renault R.S. 01 Trophy de Sarrailh / Mugelli / Crapiz.

GT / Tourisme : Ménage à trois

Le plateau GT se révèle cette année particulièrement disputé, et après cinq manches, quatre petits points séparent le premier du second. Depuis Jarama, le fauteuil de leader est occupé par l’équipage de la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet, victorieux de leur deuxième course consécutive, mais comme nous l’avons souligné, Mouez / Loger / Reymond restent plus que jamais dans leurs talons avec la Ferrari 458 GT3 n°44 CMR. Ce match sera comme toujours arbitré par la Lamborghini Huracan GT3 n°46 AB Sport Auto de Teneketzian / De Narda, par la Renault R.S. 01 de Van de Vyver / Thybaud / Chardonnet, mais également par la Porsche 991 GT3 R n°76 IMSA Performance de Narac / Cornac, lauréate à Barcelone, qui effectuera à cette occasion son retour en V de V. Si elle est pour sa part classée en S1, enfin, la SF 17 V8 Charriol n°96 Solution F de Charriol / Faure / J. Cochet joue elle aussi bien souvent dans la cour des GTV1. Et seront au nombre de deux, avec l’ajout de la n°101 pour Pourquié / Zacchia !

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse