Linkedbyroad

WRC – Ott Tanak fait la bonne opération en Finlande

Après la pause estivale, les concurrents du WRC retrouvaient la compétition en Finlande, au pays des “1000 lacs” pour l’une des grandes classiques du WRC. Et, au terme des 4 jours de course, et après avoir dominé un rallye sans laisser l’impression de forcer, Ott Tänak est sorti grand vainqueur du rendez-vous au pays de la vitesse et des bosses, en faisant le plein de points au championnat.

Après près de 2 mois d’interruption, la deuxième partie de saison reprenait ce jeudi avec une super spéciale sur asphalte où Thierry Neuville signait le meilleur chrono. Mais le véritable rallye de Finlande débutait vendredi, au milieu des grandes forêts de sapin sur des pistes toujours très rapides. Développée et construites dans les environs, les trois Toyota Yaris WRC se montraient très rapide le vendredi matin, les trois pilotes de la firme japonaise s’échangeant les temps scratch et Ott Tänak, malgré sa position d’ouvreur, concluait la première matinée en tête avec près de 6 secondes d’avance sur ces deux coéquipiers. Derrière les voitures japonaises, Craig Breen démontrait qu’il avait parfaitement pris les mesures de la Hyundai I20 WRC en se classant cinquième derrière Esapekka Lappi, très rapide sur ces terres.

L’après-midi, Ott Tänak allait plus souffrir dans sa position d’ouvreur, et le pilote estonien chutait au quatrième rang, laissant passer les deux autres Toyota et la Citroën d’Esapekka Lappi. Derrière le quatuor regroupé en une poignée de seconde, on retrouvait les Hyundai de Craig Breen et d’Andreas Mikkelsen suivi de Sébastien Ogier à une quinzaine de seconde de Jari-Matti Latvala en tête à la fin du premier jour. En revanche, Thierry Neuville n’était pas dans le rythme et terminait cette première étape au huitième rang à plus de 30 secondes du leader.

Mais le samedi matin allait être difficile pour Toyota. Si Ott Tänak reprenait la tête rapidement, une pierre allait semer le trouble au sein du constructeur japonais. Et, si Jari-Matti Latvala s’en sortait avec une “simple crevaison” le constat allait être plus dur pour Kris Meeke avec une roue arrachée, ce qui l’obligeait à en rester là. Perdant quelques secondes, Jari-Matti Latvala voyait Esapekka Lappi revenir au contact, avant que le pilote Citroën signe le scratch dans la première spéciale de l’après-midi avant de prendre définitivement l’avantage sur son compatriote. Derrière le trio de tête, Sébastien Ogier parvenait à s’immiscer au pied du podium malgré une mauvaise le pilote français ayant été malade, mais au prix de gros efforts, Andreas Mikkelsen repassait la quintuple champion du monde en fin de journée, Craig Breen, Thierry Neuville et les Ford de Teemu Suninen et Gus Greensmith concluant le classement des WRC.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse