Linkedbyroad

WRC – Ott Tanak passe, Thierry Neuville et Sébastien Ogier cassent

Dixième des treize manches du WRC 2018, le rallye de Turquie, qui effectuait son retour au calendrier mondial, restera comme l’un des moments forts de la saison avec les abandons consécutifs des deux prétendants au titre mondial, Thierry Neuville et Sébastien Ogier, et la victoire d’Ott Tanak, permettant à l’estonien de revenir en course pour le championnat.

Malgré une position d’ouvreur, Thierry Neuville et Sébastien Ogier terminaient la première journée en tête avec un écart infime, puisque le pilote Hyundai pointait en tête le vendredi soir, mais avec seulement 0,3 secondes d’avance sur la Ford n°1. Et, si Andreas Mikkelsen, troisième, n’était qu’à une poignée de seconde, ensuite l’écart était fait avec Jari-Matti Latvala à plus de 15 secondes, le pilote finlandais précédant Ott Tanak, qui fut handicapé par des problèmes de motricité en début d’épreuve, puis Hayden Paddon et Esapekka Lappi.

En revanche, le terrain cassant avait raison d’autres concurrents. Si Craig Breen, qui avait pris la tête lors de deux spéciales, était victime d’une crevaison, Elfyn Evans et Mads Ostberg étaient, eux, victimes de casses de suspension leur contraignant de repartir en rallye 2 le lendemain.

Et, ce terrain difficile, allait faire de nouvelles victimes le deuxième jour. Ainsi, le samedi matin, Thierry Neuville était victime d’une casse de suspension et, après avoir tenté de réparer lors de la liaison suivante, était contraint à l’abandon. Sébastien Ogier se retrouvait alors confortablement en tête mais était victime de la casse d’un triangle dans le chrono suivant. Néanmoins, le français parvenait à réparer, mais tombait au quatrième rang en raison d’un pointage en retard suite à cette réparation.

Mais, en début d’après-midi, le pilote Ford perdait toute chance de faire une bonne opération, lorsqu’il faisait une petite faute. Si la sortie de route était à très faible allure, la Ford Fiesta restait planté dans une terre meuble et l’équipage était contraint de renoncer.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse