Linkedbyroad

WRC – Ott Tänak prend le large en Allemagne

remportant la victoire au rallye d’Allemagne, la cinquième victoire cette saison et la troisième d’affilée en Allemagne, Ott Tänak a fait un grand pas vers le titre de champion du Monde d’autant que ses principaux adversaires, Thierry Neuville et Sébastien Ogier, ont connus des déboires et n’ont pas fait le plein de points.

Pourtant la première journée allait voir un fantastique duel entre le pilote Toyota et le pilote Hyundai, arbitré par la Citroën du champion du Monde. Ainsi, Ott Tänak et Thierry Neuville s’échangeaient la place de leader au fil des chronos avant que le pilote de la Yaris conclu la première journée en tête avec moins de 3 secondes d’avance sur Thierry Neuville, Sébastien Ogier rentrant au parc de regroupement le vendredi soir au troisième rang, mais à déjà plus de 20 secondes du leader, sa C3 WRC s’avérant difficile à piloter dans ces conditions.

Derrière les trois leaders du championnat, Kris Meeke et Jari-Matti Latvala complétaient le top 5, les deux pilotes Toyota précédant Andreas Mikkelsen ety Essapekka Lappi, Gus Greensmith concluant la journée au huitième rang devant Dani Sordo, ce dernier étant en lutte dans le top 5 avant de connaître des soucis de boite de vitesse en fin de journée l’ayant fait rétrograder. Enfin Teemu Suninen était contraint à l’abandon dès le début de la journée en raison de soucis électronique.

Mais le lendemain, le vent allait tourner en faveur de Toyota. Ainsi, après la première partie de journée où la lutte entre Ott Tänak et Thierry Neuville repartait de plus belle, le pilote belge était victime d’une crevaison dans le premier passage des 41 km de Panzerplatte l’après-midi et perdait près d’une minute et demi pour changer la roue. En proie à des soucis de sous-virage et d’une voiture difficile à piloter, Esapekka Lappi se plaignant d’un mal similaire, Sébastien Ogier se faisait passer par Kris Meeke et Jari-Matti Latvala en milieu d’après-midi avant d’être, lui aussi, victime d’une crevaison qui le faisait chuter au huitième rang devant Gus Greensmith, le britannique étant parti à la faute plus tôt dans la journée, et Takamoto Katsuta qui effectuait ses débuts en WRC.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse