Linkedbyroad

WRC – Ott Tänak remporte le rallye du Portugal, l’écart se resserre au championnat

Septième des quatorze épreuves de la saison, le rallye du Portugal marquait la fin de la première moitié du championnat 2019. Et, si Ott Tänak remportait sa deuxième victoire consécutive, le podium, avec les trois principaux protagonistes pour le titre, montre à quel point les écarts resteront serrés jusqu’à la manche de clôture.

Disputé sous une forte chaleur, le rallye débutait ce vendredi. Et, cette première journée allait être marquée par une domination des Toyota Yaris puisque, après les 6 chronos du jour, les 3 WRC japonaises occupaient les trois premières places. Après le temps scratch de Dani Sordo, qui permettait au pilote espagnol d’être le premier leader, Ott Tänak prenait la tête dans la matinée alors que le pilote espagnol était victime d’un problème mécanique sur sa Hyundai et perdait plus d’un quart d’heure… Problème qui survenait également à Sébastien Loeb occasionnant une perte de temps similaire au français. Derrière le pilote Estonien, Teemu Suninen et Jari-Matti Latvala restaient à une poignée de seconde du leader jusqu’à la dernière spéciale du jour.

Si pour le pilote Toyota ce dernier vrai chrono (une super spéciale clôturait la journée) était synonyme d’une petite faute dans une épingle (moteur calé), Teemu Suninen connaissait lui des problèmes de freins l’obligeant à jouer l’équilibriste et surtout lui faisant perdre une minute et chuter au sixième rang. En conséquence, Jari-Matti Latvala voyait son retard doubler en rentrant au parc et comptait ainsi 17 secondes de retard sur Ott Tänak, mais conservait 6 secondes d’avance sur son autre coéquipier Kris Meeke, ce dernier ayant perdu du temps plus tôt dans la journée en raison d’un problème de radio. Enfin, à quelques secondes du britannique, on retrouvait Thierry Neuville et Sébastien Ogier qui complétaient le top 5.

La super spéciale disputée le vendredi soir voyait Thierry Neuville et Sébastien Ogier prendre les deux premières place… comme un résumé du duel qui marquait le samedi. Ainsi, dans 4 des 6 chronos au programme de cette deuxième journée, le pilote Citroën et le pilote Hyundai allait tour à tour échanger leurs positions à coup de dixièmes de secondes, mais tout en restant en léger retrait des pilotes Toyota puisque l’écart s’accentuait sur une grosse partie de la journée. Mais les deux dernières spéciales de la journée allaient tourner à l’avantage du pilote Hyundai. Ainsi, Thierry Neuville réalisait deux temps scratch en cette fin de journée mais surtout allait profiter de faits de course. Première victime, Jari-Matti Latvala cassait un amortisseur dans l’avant-dernière spéciale du jour. Et si le pilote Finlandais parvenait à rejoindre l’arrivée de la spéciale, il était contraint d’abandonner dans la liaison qui suivait. Et, dans le dernier chrono, c’est le leader Ott Tänak qui était victime d’une avarie similaire, occasionnant un tout droit du pilote Estonien. Et, si la Toyota n°8 conservait la tête de l’épreuve le samedi soir, il comptait moins d’une dizaine de secondes sur Kris Meeke et Thierry Neuville, Sébastien Ogier, quatrième, pointant à une vingtaine de seconde, alors que son coéquipier Esapekka Lappi était remonté dans le top 5.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse