Linkedbyroad

6h du Nürburgring 2017

Après la victoire au Mans le mois dernier, l’équipage de la Porsche 919 Hybrid n°2 (Timo Bernhard – Brandon Hartley – Earl Bamber) s’est imposé de nouveau lors des 6h du Nürburgring, même si, au vu de la course, c’est plutôt la voiture sœur qui méritait de l’emporter.

Après avoir décroché la pole position, la Toyota n°7 s’élançait en tête devant les deux Porsche 919 alors que l’autre Toyota, piloté au départ par Sébastien Buémi, effectuait son tour de chauffe au ralenti, provoquant même le départ derrière sous le safety car, avant de perdre 4 tours aux stands et ainsi toute chance de podium.

En effet, contrairement au Mans, cela n’allait pas être l’hécatombe en LMP1, puisque cette alerte (problème d’alimentation d’essence) dans la catégorie reine fut la seule au point que le pilote vaudois et ses coéquipiers parvenait à remonter au pied du podium, mais sans espoirs de podium.

Devant, la Toyota n°7 menait la première heure de course, mais sans parvenir à prendre le large sur les deux prototypes allemands. Et, après les premiers ravitaillement et changement de pilote, c’est même les deux 919 qui passaient à l’offensive, et Brandon Hartley prenait l’avantage sur la Toyota, pilotée alors par José Maria Lopez, suivi peu après par Neel Jani. Et, le pilote suisse prenait même l’avantage dans la troisième heure se retrouvant alors en tête de la course.

Lire la suite…..

 

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse