Linkedbyroad

6’000KM EN HONDA CIVIC TYPE R EPISODE 3/3

Suite et fin de notre Roatrip ibérique – Vous pouvez retrouver les deux premiers épisodes  ICI et ICI

Après Elsa, voilà Fabien ! Les tempêtes qui se succèdent sur le Portugal auront eu raison de notre patience. Du coup, nous décidons de faire l’impasse sur l’Algarve afin de rejoindre Séville où un temps plus clément est annoncé. Nous nous offrons encore un petit arrêt à Evora afin de déguster une dernière fois les délicieuses Pasteis de Nata avant de retrouver l’Espagne.

Retour en Espagne

La route nationale vers Seville est très roulante. Le moteur VTEC Turbo de 2.0 litres peut laisser s’exprimer pleinement ses 320 chevaux. Grâce à son couple de 400Nm les accélérations sont franches. Le turbo a un bref temps de réponse, mais une fois dans les tours le moteur ne s’essouffle jamais. C’est à vive allure que nous traversons vignobles, forêts de chênes-liège puis plantations d’oliviers jusqu’à la capitale Andalouse.

A Séville, nous logeons dans la Sacristie de Santa Ana. Cet ancien manoir du XVIIIe siècle est maintenant un hôtel situé sur la place Alameda de Hercules, dans la vieille ville. L’endroit parfait pour visiter la pétillante Séville avec ses ruelles médiévales et ses orangers. Difficile de ne pas tomber amoureux de cette superbe ville bouillonnante de vie. C’est certain, nous y reviendrons plus longuement…

Sur la route des « pueblos blancos »

Le soleil est de retour ! Au programme du jour, nous avons prévu un itinéraire montagneux afin d’aller à la rencontre de quelques villages blancs typiquement Andalou : Arcos de la Frontera, Zahara de la Sierra, Setenil de las Bodegas et l’incontournable Ronda, berceau de la tauromachie.

Là encore, pour atteindre ces villages haut perchés et leurs maisons aux murs blanchis, la Honda Civic Type R se révèle être la voiture parfaite. Seul le vertige de ma copilote est parvenu à calmer ses ardeurs. Sur ces routes tortueuses et peu fréquentées en cette basse saison, elle virevolte de virage en virage, sans jamais donner l’impression d’être en réelle difficulté. De mon côté, je rétrograde plus qu’il n’en faut pour le simple plaisir de prendre en main la petite boule d’alu qui sert de pommeau de levier de vitesse.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse