Linkedbyroad

Bentley Mulsanne EWB

Vainqueur à cinq reprises des 24 Heures du Mans, Bentley met judicieusement en avant son patrimoine sportif pour se démarquer de Rolls-Royce dans le segment du grand luxe. Bien que la Bentley Mulsanne EWB ne soit pas la plus sportive de la marque, je l’ai confiée au pilote genevois Harold Primat. Huitième des 24 Heures du Nürburgring de 2015 au volant d’une Continental GT3, il a fait ressortir quelques-uns des liens qui unissent la Mulsanne à sa Bentley de course.

Bentley Arnage, Bentley Hunaudières, Bentley Mulsanne, ce sont tout autant de modèles qui rendent hommage à quelques-uns des tronçons les plus emblématiques du circuit des 24 Heures du Mans que la marque anglaise a remportées à quatre reprises consécutives, de 1927 à 1930, puis une cinquième fois en 2003. Le sport automobile fait ainsi partie intégrante de l’ADN de la marque et la Bentley Continental GT3, présentée en 2013, a participé à plus de 500 courses depuis.

«Cet engagement en compétition n’a pas seulement démontré notre compétitivité, il a également permis de dépoussiérer l’image de Bentley.» Ces propos de Wolfgang Dürheimer, le président de Bentley qui avait dirigé de 2001 à 2011 le département recherche et développement de Porsche, rappellent, si besoin est, les avantages qu’un constructeur peut retirer du sport automobile. Sans ce dernier, Bentley ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui et il en va de même pour Audi dont certains des moteurs les plus puissants se retrouvent sous les capots de Bentley, ces deux marques faisant partie toutes les deux du groupe Volkswagen.

Si la Bentley Continental GT V8 S Convertible que j’avais essayée au mois de juillet était propulsée par un 4.0 L V8 biturbo qui équipe également les Audi RS6, RS7 et autres S8, le 6.75L V8 biturbo de la Mulsanne EWB est réservé aux produits de la marque au «B» ailé. Il s’agit là d’une exclusivité qui sied bien à cette voiture hors du commun, de loin la plus luxueuse et la plus longue testée jusqu’ici par Sport-Auto.ch.

Avec ses 5.825m de long, elle dépasse en effet de 80cm la Porsche Panamera Turbo essayée l’an passé. Etant donné qu’il s’agit du modèle EWB – Extended Wheelbase, à savoir empattement allongé en français – «notre» Mulsanne mesure 25 cm de plus que le modèle de base. Le rallongement de l’empattement profite entièrement aux passagers des places arrière qui bénéficient d’un confort digne des premières classes des meilleures compagnies aériennes.

Lire la suite…

Par notre partenaire

1

louvet


Laisser une réponse