Linkedbyroad

CHEVROLET CORVETTE GRAND SPORT

L’année passée, nous vous avons proposé l’essai de la Chevrolet Corvette Grand Sport cabriolet munie de la boîte automatique. Cette année, nous avions le choix d’essayer une Z06 cabriolet automatique, ou – à nouveau – une Grand Sport mais cette fois en coupé avec la boîte manuelle. N’ayant jamais voué un grand amour pour les cabriolets et étant curieux de goûter à la boîte mécanique à 7 rapports, je n’ai pas hésité longtemps avant de porter mon choix sur la Grand Sport que voilà. Quitte à me priver de l’expérience grisante que doit délivrer une Z06 de 659ch cheveux aux vents !

La teinte « Torch Red » lui va à ravir et complète parfaitement les jantes et les différentes parties de couleur noire. Plus basse, plus trapue avec entre autres ses contours de passage de roue accentués, bien campée sur ses appuis, la Corvette Grand Sport ne fait pas dans la demi-mesure, alors que la Stingray se veut plus consensuelle. Inutile d’espérer passer inaperçu dans cette configuration, mais ce qui rend l’expérience d’être vu et entendu pour une fois si agréable, ce sont les nombreux signes positifs des gens à notre égard. Par rapport à ses rivales, la Corvette figure sans aucun doute parmi les autos ayant le capital sympathie le plus important !

L’intérieur est bien agencé et les matériaux employés sont de bon ton : le tableau de bord est recouvert de cuir, alors que le volant, les montants et le ciel de toit sont en alcantara. Les finitions sont globalement au niveau sans toutefois égaler les références allemandes. Les superbes sièges compétition (CHF 2’800.-) restent plus orientés confort que sport. Pour moi ce devrait être les sièges de série et on devrait trouver en option des sièges plus fermes avec un maintien encore accru. La position de conduite n’en demeure pas moins très bonne et proche du sol.

Le constat est moins flatteur à l’utilisation : l’ordinateur de bord n’est pas un foudre de guerre, les changements de mode de conduite sont lents, et l’appui sur les bords de l’écran tactile n’est pas évident à cause de son implantation en profondeur. Certains boutons sont de taille disproportionnée et ont un débattement important. On trouve en revanche toujours le rangement pratique avec le port USB situé derrière l’écran central motorisé qui descend via la touche “Screen”.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse