Linkedbyroad

LEXUS RC F TRACK EDITION

La dernière Lexus que j’ai conduite ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. La boîte de vitesses à variation continue, avec son Joystick façon Toyota Prius, y était pour beaucoup. Mais lorsque que le test de la RC F Track Edition s’est présenté, je ne me suis pas fait prier pour m’en occuper. Ne dit-on pas qu’il ne faut jamais rester sur une mauvaise impression ? Alors, voyons cette RC F Track Edition de plus près…

La version 2019 de la Lexus RC F a été présentée en première mondiale au salon de Detroit. Les optiques intègrent désormais les feux de jour et les pare-chocs sont redessinés, tout comme les feux arrière. La marque nippone a profité de ce restylage pour sortir une série spéciale : la Track Edition. Ses principales caractéristiques : capot et toit en carbone, tout comme la lame avant, le diffuseur, ainsi que l’aileron fixe, qui remplace ici la version mobile. Cet amaigrissement compense les 14ch (463 contre 477 chevaux) et 20Nm perdus pour satisfaire aux normes de pollution. Concrètement, cela lui permet de gagner 80kg, mais elle affiche tout de même 1’745kg sur nos balances avec le plein.

Tranchant avec la teinte Ultra White, les pièces de carrosserie en carbone apportent une touche de sportivité indéniable. Elles sont mieux mises en valeur qu’avec le Nebula Matte Grey du modèle exposé cette année à Genève. Le galbe de ses ailes arrière est superbe. J’émets plus de réserve quant au design de la face avant ainsi qu’à l’intégration de l’échappement en titane. Derrière les jantes fournies par BBS, le freinage Brembo est composé de disques carbone-céramique et d’étriers à 6 pistons. Cette combinaison permet de gagner 25kg de masses non suspendues sur le train avant.

L’intérieur est comment dire… très rouge ! Les moquettes, la casquette du tableau de bord, le bas du volant et les sièges y ont droit. Ces derniers, en cuir et alcantara, sont réglables électriquement. Oubliez par contre le chauffage et la ventilation pour votre postérieur, tout comme l’accoudoir central arrière, trop lourd pour faire partie du voyage. Les panneaux de porte et la planche de bord reçoivent des touches de carbone rouge du plus bel effet. Ils tranchent avec le côté bas de gamme des divers interrupteurs placés à gauche du volant.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse