Linkedbyroad

TOYOTA GR SUPRA

Après plus de 15 ans d’absence, le constructeur japonais a décidé de redonner vie à une véritable icône : la Supra ! Afin de limiter les coûts de développement pour ce segment de niche, le constructeur du soleil levant ne s’est pas associé avec Subaru comme pour la GT86, mais avec BMW. C’est donc comme à l’époque un moteur de 6 cylindres en ligne qui opère sous son long capot. Il n’est cette fois plus gavé par deux turbos comme sur le fameux 2JZ, mais par un turbo à deux entrées.

Construite en Autriche sur la même base que la Z4 M40i, la nouvelle Toyota Supra se démarque de sa cousine bavaroise par une carrosserie de coupé aux formes très prononcées qui affiche 40kg de moins. Celle-ci s’inspire fortement du concept car FT1 dévoilé il y a maintenant 5 ans à Détroit. Notre modèle en reprend d’ailleurs sa teinte rouge, unique option facturée CHF 450.-. Son capot interminable lui donnerait presque des airs de mini Dodge Viper. Il est prolongé par un pare-chocs pointu, entaillé par les optiques full LED aux formes étirées qui ne font pas l’unanimité, mais qui la rendent immédiatement reconnaissable. Visuellement, la garde au sol est parfaite.

Ses nombreuses prises d’air factices, le spoiler, les bas de caisse ainsi que le diffuseur sont réalisés en plastique noir d’apparence bon marché. Si pour l’instant, aucun pack carbone n’est proposé en option par Toyota, il est certain que cela rehausserait la qualité perçue de la bête. La forme du coffre rappelle la queue de canard des Porsche 911 RS 73 et ses larges hanches, ainsi que les bossages sur le toit lui donnent un côté racé indéniable.

A l’intérieur, il faut regarder le centre du volant pour se rappeler que l’on est à bord d’une Toyota. Même si tout n’est pas parfait, il y a pire que de piocher dans la banque de pièces du constructeur à l’hélice. La commande de climatisation, les commodos, le levier de vitesse ne sont que quelques exemples provenant de celle-ci. Ici, on trouve du carbone, mais aussi quelques plastiques durs peu valorisants.

Lire la suite…

Par notre partenaire

0

louvet


Laisser une réponse